top of page

Baisse des Prix : Quel Impact ?
Baisse des Prix : Quel Impact ?

Le marché immobilier français connaît actuellement des turbulences significatives, marquées par une baisse des prix et une diminution du nombre de transactions. Voici un résumé des principaux points de l'étude publiée par l'INSEE et les Notaires de France, qui met en lumière cette dégringolade des prix de l'immobilier.


Baisse continue des prix des logements anciens : Les prix des logements anciens en France ont reculé pour le troisième trimestre consécutif, avec une baisse de 5,2 % sur un an et de 1,6 % sur le premier trimestre 2024. Cette tendance marque un net ralentissement depuis la mi-2022 après une période de hausse continue depuis fin 2015.


Impact sur les grandes villes : Les grandes villes françaises sont particulièrement touchées par cette baisse. Paris enregistre une diminution de 4,8 % sur un an. Les dix plus grandes villes de province voient également des baisses significatives, notamment Lyon (-7,1 %), Nantes (-7,8 %) et Bordeaux (-5,0 %). Seule Nice fait exception avec une hausse de 3,9 %.


Diminution du nombre de transactions : Le nombre de transactions immobilières a chuté, atteignant 822 000 à la fin mars 2024. Les prévisions pour l'année 2024 indiquent une poursuite de cette tendance avec une estimation de 800 000 ventes sur 12 mois, soit une baisse de 8 %.


Prévisions et perspectives pour 2024 : La Fédération Nationale de l'Immobilier (FNAIM) prévoit une possible reprise du marché en 2025, mais reste pessimiste pour les mois restants de 2024. Les notaires, cependant, montrent un peu plus d'optimisme, anticipant un redressement progressif lié à une éventuelle baisse des taux directeurs par la BCE.


Rôle de la Banque centrale européenne (BCE) : Les notaires espèrent que la BCE assouplira ses politiques monétaires, notamment en abaissant les taux directeurs dès le mois de juin. Une telle mesure pourrait stimuler le marché immobilier en facilitant l'accès au crédit pour les acheteurs potentiels.


La dégringolade des prix de l'immobilier en France présente des opportunités et des défis pour les investisseurs et les propriétaires. Si vous souhaitez discuter de l'impact de ces tendances sur votre patrimoine ou obtenir des conseils personnalisés, n'hésitez pas à me contacter.



Successions en France : une taxation record
Successions en France : une taxation record

La fiscalité des successions en France est un sujet brûlant et controversé. Un récent article met en lumière la situation alarmante des impôts sur les héritages en France, où les taux peuvent atteindre 45 % entre parents et enfants, plaçant le pays parmi les plus taxés au monde.


Opinion publique défavorable : En France, 80 % des personnes de plus de 45 ans sont contre les droits de succession. Beaucoup estiment que le patrimoine a déjà été suffisamment taxé durant la vie du défunt et jugent que les impôts en France sont déjà trop élevés.


Taux d'imposition élevés : Les impôts sur les héritages peuvent atteindre 45 % entre parents et enfants pour les patrimoines supérieurs à 1,8 million d'euros. En comparaison, les taux sont beaucoup plus bas dans des pays comme l'Italie et l'Allemagne.


Comparaison internationale : La France prélève 0,7 % de son PIB via les droits de succession, contre une moyenne européenne de 0,2 %. De nombreux pays, tels que l'Australie, le Canada et la Suède, ont aboli cet impôt sans pour autant accroître les inégalités sociales.


Critique de l'efficacité : Malgré des impôts élevés sur les successions, les pays sans cet impôt ne sont pas plus inégaux que la France. Les experts suggèrent que d'autres mesures, comme l'éducation, l'accès au logement et aux soins de santé, sont plus efficaces pour réduire les inégalités.


Réflexion sur les alternatives : Il est proposé que pour réduire les inégalités, il est crucial de garantir une éducation de qualité, un accès au logement et des soins de santé universels plutôt que de se concentrer uniquement sur les droits de succession.


Les impôts sur les successions en France restent un sujet brûlant et complexe. Pour en savoir plus ou discuter de stratégies de gestion patrimoniale adaptées à votre situation, n'hésitez pas à me contacter. Vous pouvez me contacter par email pour des conseils personnalisés et approfondis.




Hausse Record des Expulsions : Quel Impact pour les Locataires ?
Hausse Record des Expulsions : Quel Impact pour les Locataires ?

En 2023, les expulsions locatives ont atteint des niveaux record en France, avec plus de 47000 personnes mises à la rue suite à des impayés de loyer. Cette hausse est principalement due à la nouvelle loi anti-squat et anti-impayés de loyer. En tant que conseiller en gestion de patrimoine, il est crucial de comprendre les implications de cette législation. Découvrez les cinq points majeurs de cette situation.


Augmentation record des expulsions locatives : En 2023, plus de 47 000 personnes ont été expulsées de leur logement pour impayés de loyer, marquant une augmentation de 23 % par rapport à l'année précédente. Cette hausse est la plus élevée jamais enregistrée.


Impact de la loi anti-squat et anti-impayés de loyer : La nouvelle loi adoptée en juin 2023 a introduit des procédures d'expulsions accélérées pour les situations d’impayés de loyer. Cette législation, initiée par le ministre du Logement Guillaume Kasbarian, a suscité de vives critiques de la part des associations de lutte contre le mal-logement.


Expulsions pour des dettes mineures : Les associations dénoncent des expulsions prononcées pour des dettes mineures et des retards de loyer anecdotiques. Les délais pour saisir un juge ont été réduits, et les locataires ont moins de chances d’obtenir des délais avant de devoir quitter leur logement.


Exemple concret d'injustice : La Fondation Abbé Pierre souligne des cas d'injustices, comme celui d’une locataire expulsée malgré le paiement de l’intégralité du loyer en retard sauf 60 euros. Cette situation met en évidence la sévérité des nouvelles mesures et l'impact sur les locataires en difficulté.


Augmentation des personnes sans domicile : Selon la Fondation Abbé Pierre, environ 330000 personnes sont actuellement sans domicile en France, soit plus du double du nombre recensé en 2012. Cette augmentation souligne l'urgence de réviser les politiques de logement pour éviter de telles situations.


La hausse des expulsions locatives en 2023 soulève de nombreuses questions sur la gestion des impayés de loyer et la nouvelle législation en vigueur. En tant que conseiller en gestion de patrimoine, il est essentiel de rester informé et d'anticiper les impacts de ces évolutions légales. Pour en discuter plus en détail ou pour toute question liée à votre situation patrimoniale, si vous êtes propriétaire ou non, n'hésitez pas à me contacter par email :




bottom of page